Articles

État des lieux 2019 | Les grands enjeux régionaux en condition féminine

COMMUNIQUÉ – POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Les conditions de vie des femmes de la région examinées

Escuminac, 11 juin 2019 – La Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine a dévoilé au cours de son assemblée générale annuelle un nouveau document intitulé « Les grands enjeux régionaux en condition féminine ». Ce document constitue un état des lieux visant à documenter les grands enjeux qui préoccupent ses membres et à fournir aux partenaires, ainsi qu’aux acteurs et actrices du milieu, une base d’informations permettant d’envisager des actions afin d’améliorer les conditions de vie des femmes de la région et de tendre vers une réelle égalité pour toutes.

 

Ce document se compose de données qualitatives et quantitatives présentées sous cinq grands enjeux, soient la politique municipale, la santé, l’autonomie économique, l’éducation et les violences. Des pistes d’action sont proposées pour chacun des enjeux. Il met en lumière des inégalités persistantes et des écarts socioéconomiques entre les femmes et les hommes, pointe certaines problématiques spécifiques et rappelle l’importance d’utiliser des processus d’analyse qui tiennent compte des effets distincts des politiques, programmes et mesures sur les citoyennes et les citoyens afin de s’assurer que personne n’est exclu·e dans les actions visant le développement régional.

 

Afin de produire un portrait le plus représentatif de la situation actuelle des conditions de vie des femmes de la région, le document combine des données régionales et des données nationales à du contenu qualitatif. Peu de données quantitatives sont disponibles pour décrire l’état de la situation des femmes dans notre région. Ce problème a d’autant plus été aggravé par l’abolition du bureau régional du Conseil du statut de la femme en 2015 et la fin de la production des Portraits régionaux en égalité.

 

Ainsi, on peut retrouver malgré tout quelques données spécifiques touchant les femmes de la région.

  • Depuis les élections municipales de 2005, le pourcentage de conseillères a augmenté de près de 12 %; à la mairie, ce taux a connu des variations, avec une augmentation d’un peu plus de 10 % entre 2005 et 2009, pour redescendre à l’élection suivante et augmenter légèrement aux dernières élections.

  • Le cancer du sein est le cancer le plus prévalent dans la région avec 20 % de tous les cas en 2011, sexes réunis. Chez les femmes, 40 % de celles qui vivent avec un diagnostic de cancer ont un cancer du sein;

  • Le revenu médian des femmes varie de 79,4 % de celui des hommes (Îles-de-la-Madeleine) à 91,1 % (Côte-de-Gaspé);

  • En 2015, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, les taux de décrochage des filles varient de 3,8 % à 19,4 %;

  • Le taux d’infraction sexuelle chez les mineures de la région est 58% plus élevé que chez les jeunes Québécoises et quatre fois plus élevé que chez les garçons du même âge de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

Cliquez ici pour télécharger l'état des lieux.

– 30 –

SOURCE :
Catherine Cyr Wright, agente de projet

Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine

418 391-7482 - ccyrwright@femmesgim.qc.ca

CONTACT

Adresse postale
100, route de la Pointe-à-Fleurant
Escuminac, G0C 1H0

Téléphone
(581) 886-4650

Courriel
contact@femmesgim.qc.ca