Notre histoire

En 1982, la Table de concertation des groupes de femmes de l'Est du Québec prend forme. Véritable pionnière, ce sera la première table de concertation du genre à se mettre en place au Québec, et ce, avec le support du Conseil du statut de la Femme Bas-Saint-Laurent-Gaspésie- Îles-de-la-Madeleine,

En 1997, pour mieux répondre aux besoins des femmes et considérant la réalité géographique d'un si vaste territoire, la Table se subdivise en deux entités autonomes qui deviennent la Table de concertation des groupes de femmes du Bas Saint-Laurent et la Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

L'engagement de la Table dans le milieu s'illustre, entre autres, par sa participation à l'implantation des centres locaux de développement (CLD) et son implication active dans le Regroupement des organismes communautaires de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (ROCGÎM), de même qu'à diverses instances provinciales. Durant quatre ans, la Table de concertation délègue sa coordonnatrice au conseil d'administration de la Fédération des femmes du Québec. La FFQ a tenu en 2004 un congrès d'orientation. Par le biais du comité Harmonie, la Table a travaillé à la réorganisation du mouvement des femmes du Québec.

En 2005, notons ces activités marquantes : Événements entourant le Relais mondial de la charte à Québec et la tournée de signatures de l'entente de collaboration régionale en condition féminine.

En 2006, l'Entente de collaboration en condition féminine de la Gaspésie et des Îles fut mise en branle. De plus, dans le cadre de l'événement régional du cinquième anniversaire de la Marche mondiale des femmes, la Table a organisé, le 15 octobre 2005, une participation régionale à la pièce de théâtre « Parce qu'il le faut » du Regroupement des femmes de la Côte-de-Gaspé.

En 2007 fut lancée la recherche-action « Briser le cercle » sur les problématiques qui touchent les femmes en situation de pauvreté qui voudraient retourner aux études ou acquérir des compétences. Cette recherche a mis de l'avant des solutions qui sont appliquées par les partenaires.

Le 1er avril 2008, est mise en œuvre l'Entente de collaboration en condition féminine 2008-2011

pdfEntente de collaboration 2008-2011 en condition féminine.pdf

En 2009 retenons la réalisation des actions 2008-2011 via l'ENTENTE DE COLLABORATION RÉGIONALE, la tenue de la Journée régionale ÉGALITÉ, la production et diffusion de l'outil de réflexion Femmes et guerres, la préparation des événements régionaux entourant le 10e anniversaire de la MARCHE MONDIALE DES FEMMES.

En 2010, ce fut l'organisation de la Marche mondiale des femmes en Gaspésie et aux îles qui remporte la palme de la visibilité dans le milieu. Cent soixante-dix Gaspésiennes et Madeliniennes ont participé à la grande marche de clôture à Rimouski, à l'instar de dix mille autres personnes venues de partout au Québec

En 2010-2011, ce fut l'organisation de la Marche mondiale des femmes en Gaspésie et aux îles qui remporte la palme de la visibilité dans le milieu. Cent soixante-dix Gaspésiennes et Madeliniennes ont participé à la grande marche de clôture à Rimouski, à l'instar de dix mille autres personnes venues de partout au Québec. Et aussi, fut concoctée, négociée et achevée la version finale de la troisième Entente de collaboration qui s'échelonnera de 2011 à 2014.

pdfEntente_de_collaboration_2011-2014.pdf

En 2011-2012, l'équipe de la Table compte quatre personnes : Mireille Chartrand, Linda Vaillancourt, Céline Breton et Marie-Thérèse Forest. Toutes travaillent à la mise en place de la troisième Entente de collaboration régionale 2011-2014. La résistance à la montée de la droite et à l'appauvrissement des femmes se structurent davantage au sein de l'organisation.

En 2012-2013, une révision de l'ensemble des documents éthiques de la Table est effectuée par un comité ad hoc nommé à cet effet. La Table, de par sa crédibilité, est sollicitée et offrira des formations portant sur la main d'œuvre féminine et sur l'analyse différenciée selon les sexes en santé. De plus, l'offensive est remarquable afin d'augmenter le nombre de femmes en politique municipale.

TCGF publicite Graffici mod Audrey

CONTACT

Adresse postale
100, route de la Pointe-à-Fleurant
Escuminac, G0C 1H0

Téléphone
(581) 886-4650

Courriel
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.